Le tourisme : une filière d’avenir

Château des Vallons

Au cours des 20 dernières années, le tourisme a constitué l’un des plus puissants leviers de développement de l’économie départementale.

En 1995, le tourisme lot-et-garonnais représentait seulement 3% de la fréquentation touristique en Aquitaine avec 3 millions de nuitées, 2000 emplois pour un chiffre d’affaires de 130 millions d’euros.

En 2015, le Lot-et-Garonne assurait 6% de la fréquentation de la région avec plus de 6 millions de nuitées annuelles, 5 000 emplois pour un chiffre d’affaires de 329 millions d’euros, soit l’équivalent du tiers du chiffre d’affaires de l’agriculture dans le département.

Aujourd’hui, le Lot-et-Garonne dispose de 30 969 lits touristiques marchands et de grands équipements touristiques qui structurent son offre : le parc Walibi Sud-Ouest, la station thermale de Casteljaloux, le parc aqualudique Lud’O Parc à Nérac, 10 golfs, le festival Garorock qui compte parmi les plus importants festivals de France, de grands itinéraires vélo inscrits au schéma national des véloroutes et des voies vertes (le Canal des 2 Mers à Vélo qui relie Royan à Sète en passant par le Lot-et-Garonne le long du canal de Garonne, la Véloroute de la Vallée du Lot, un parcours fléché de 160 km entre Aiguillon et Cahors), 4 500 km de sentiers de randonnée, plus de 400 circuits pédestres, équestres ou VTT, 200 km de voies navigables, une trentaine de bastides et villages de caractère restaurés, des résidences de tourisme avec des groupes de dimension nationale et internationale (Pierre et Vacances à Monflanquin, Goëlia et Eurothermes à Casteljaloux, Franceloc à Tournon d’Agenais) et, en 2019, l’arrivée d’un Center Parcs sur les communes de Pindères et de Beauziac.

Le tourisme a permis de développer l’économie départementale par la valorisation de ses principaux atouts : son patrimoine, son environnement, ses habitants et ses produits du terroir.

A l’heure où les vacanciers sont en quête d’authenticité, d’espaces verts non dénaturés et d’écotourisme, il est évident que le Lot-et-Garonne a une carte à jouer.

Fluvial La consultation citoyenne « Construisons NOTRe 47 » lancée en octobre 2015 par le Conseil départemental a d’ailleurs fait apparaître que 70,8% des Lot-et-Garonnais pensent que le tourisme vert, de qualité et de proximité, est un axe à développer pour renforcer l’attrait du Lot-et-Garonne.

Cette même consultation a également mis en évidence que la douceur de vivre caractérisait le mieux le Lot-et-Garonne pour 49,9% de ses habitants, la gastronomie pour 41,7% ou encore les paysages pour 38,4%.

Conscient de ces enjeux, le Département et son Comité Départemental du Tourisme ont souhaité organiser les États Généraux du Tourisme afin de construire de manière collaborative la destination Lot-et-Garonne de demain et de repenser de manière globale l’organisation territoriale de l’action touristique.

Partager